Haingosoa : s’affranchir par les arts à Madagascar

LM Fiction de Edouard Joubeaud, France / Madagascar, 2019 – Sortie France : 4 mars 2020

La culture malgache est plurielle, vecteur d’une expression émancipatrice. C’est ce que souligne le Français Edouard Joubeaud avec Haingosoa, 2019, sa première fiction tournée entre Tuléar et Antananarivo. L’histoire est inspirée par les rencontres du cinéaste dans le sud de l’île, depuis 2010. Il approche le célèbre musicien tandroy Remanindry et sa famille qu’il fréquente régulièrement. La fille cadette, Haingo, lui révèle qu’elle s’est retrouvée enceinte et abandonnée à 16 ans, et qu’elle a des difficultés pour payer la scolarité de sa fille. C’est sur cette situation vécue que Edouard Joubeaud développe le scénario de Haingosoa, en relation avec Haingo qui joue son propre rôle comme son fameux père.

Le film brosse donc le portrait de Haingo qui élève sa fille à Tuléar. Lorsqu’elle doit acheter une blouse pour que Marina reste à l’école, elle sollicite les siens et son père. Mais le patriarche, expert de la vièle traditionnelle, réserve ses économies pour un rituel d’enterrement. Haingo s’enfuit alors à Antananarivo avec quelques billets, la bénédiction de sa mère qui lui confie la vièle, pour gagner de l’argent en intégrant la troupe de danse où officie sa cousine.
La jeune Tandroy est regardée de haut par Donné, le chef strict de la compagnie et ses membres. Elle reste en retrait, hésitante, se fait sermonner. Mais Dimison, jeune danseur traditionnel virtuose, la remarque et l’encourage. Elle s’exerce à la danse locale avec lui, à la vièle avec ses deux amis guitaristes. Puis ils organisent un stratagème pour faire reconnaître leur musique et leur danse mixées, en public.

Lire la suite sur le site Africine.org

Share Button

Author: Michel Amarger

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.