L’état des salles et de la diffusion en Afrique francophone subsaharienne

Un table-ronde organisée par le CNC au festival de Cannes 2018. Le début d’un éco-système. Il y a quelques années, on déplorait l’absence de circuit de distribution, la fermeture des salles de cinéma déjà très rares, un public à trouver… Depuis, des initiatives se sont multipliées pour favoriser l’accès au cinéma : on voit apparaître de nouveaux cinémas ou la restauration d’anciens (un parc proche d’une soixantaine de salles), des complexes cinématographiques, le réseau Canal Olympia, des chaînes télévisées payantes et des sites de VOD.

Modérée par Sébastien Onomo, producteur originaire du Cameroun, Les films d’ici, co-président du groupe francophone d’UniFrance et Jean-Christophe Baubiat, responsable des pays francophones à UniFrance, cette table ronde regroupait le 10 mai 2018 Abdoul-Aziz Cissé, secrétaire permanent du FOPICA, Sénégal ; Coulibaly Diakité, président du FONSIC, Côté d’Ivoire ; Laurent Sicouri, directeur des acquisitions du programmes Canal+ International ; Betty Sulty Johnson, vice-présidente Content Distribution, Trace TV ; Marjorie Vella, directrice adjointe des programmes et directrice des acquisitions de TV5 Monde ; et Jean-Paul de Vidas, directeur de Films 26.

A LIRE SUR LE SITE D’AFRICULTURES

Share Button

Author: Olivier Barlet

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.